Search
× Search
mardi 23 avril 2024

Actualités sur la fourrière automobiles, le dépannage-remorquage et la valorisation des VHU (REP)

Actualités sur la fourrière automobiles, le dépannage-remorquage, les syndics d'immeubles, la valorisation des VHU à travers la filière REP, ainsi que la réparation automobile.

Actualités sur la fourrière automobiles, le dépannage-remorquage et la valorisation des VHU (Véhicule Hors d'Usage) à travers la filière à Responsabilité Elargie du Producteur (REP). Les garages et centres de maintenance et de réparation automobile ...

Rechercher une information !

Actualités - Informations

Neige circulation délicate Zone Ouest
SA

Neige circulation délicate Zone Ouest

Bison Futé communique :

En raison des prévisions météo sur la zone de sécurité ouest et des conditions de circulation sur l'ensemble des départements de la zone, des restrictions de circulation pour tous les véhicules supérieurs à 7,5 tonnes sont en cours sur le réseau routier national.

Des zones de stockages pour les PL supérieurs à 7.5 tonnes sont en place depuis le 16 janvier 20H00 dans le département de la Seine maritime sur les réseaux routiers nationaux de l' A28 et l'A29.

  • A28 (76) Vallée de Bresle sens Abbeville vers Rouen
  • A29 (76) Péage d'Aumale sens Amiens vers Rouen

La circulation des véhicules et ensembles de véhicules dont le PTAC est supérieur à 7,5 tonnes est interdite sur tous les axes du réseau routier national (routes nationales et autoroutes) dans les départements 76 et 27 depuis le 17 janvier 18H00 jusqu'au 18 janvier 12H00 (voir arrêté ci-joint).

Des zones de stockages pour les PL supérieur à 7.5 tonnes sont mises en place depuis le 17 janvier 18H00 dans les départements 14, 76, 50, 27, 61, 72, 76, 28 sur les réseaux routiers nationaux de l' A29, l'A84, l'A13, la N158, l'A88, l'A28, la N12, la N154, l'A131

  • A29 (14) Péage d'Epretot sens Saint-Saens vers le Havre
  • A29 (14) Péage d'Epretot sens le Havre vers Saint-Saens 
  • A84 (50) Restaurant le Guilberville sens Rennes vers Caen
  • A13 (27) Heudebouville sens Paris vers Caen
  • N12 (61) Le Mesnil-Haton sens Mayenne-Alençon
  • N12 (61) Le Mesnil-Haton sens Alençon-Mayenne
  • N154 (28) Serazereux sens Chartres-Dreux
  • A131 (76) Aire de Val des Fontaines sens Le Havre-Tancarville

Par ailleurs sur les itinéraires concernés par les zones de stockages indiquées ci-dessus, des interdictions de circuler pour les véhicules et ensembles de véhicules dont le PTAC est supérieur à 7,5 tonnes sont mises en place depuis 18H00 le 17 janvier 2024 comme indiqué dans l'arrêté ci-joint.

Des zones de stockages pour les PL supérieurs à 7.5 tonnes sont préparées par anticipation depuis le 17 janvier 18H00 dans les départements 35 et 14 sur les réseaux routiers nationaux de la N176, l'A84 et la N12;

  • N176 (35) Mont Dol sens Dinan vers Avranches
  • A84 (14) Coulvain sens Rennes vers Caen
  • N12 (35) barreau de Fougères sens Rennes vers Caen

Les zones de stockages ci-dessus seront accompagnées d' interdictions de circuler pour les véhicules et ensembles de véhicules dont le PTAC est supérieur à 7,5 tonnes comme indiqué dans l'arrêté ci-joint.

Les chaussées sont susceptibles d'être glissantes en raison des chutes de neige, soyez prudents si vous circulez sur les départements concernés par ces prévisions météorologiques.

Il est fortement conseillé aux automobilistes de respecter les consignes de prudence et de s'informer des conditions météorologiques et de circulation en amont d'un voyage sur le site internet Bison Futé ou sur son application mobile, les conditions de trafic et l'état des routes (Menu "Routes en hiver")..

Merci de votre vigilance et d'adapter votre vitesse aux conditions météorologiques.

Télécharger ci-dessous le communiqué (format PDF)

Imprimer
1326 Noter cet article:
Pas de notation

Documents à télécharger

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire

Bon à savoir ! Principes et motifs de mise en fourrière.

Procédure de mise en fourrière

Véhicule mis en fourrière pour infraction à la législation. Notre intention est de vous permettre de retrouver votre véhicule. Si vous êtes absent lors de l'enlèvement de votre véhicule, vous devez contacter, le jour même, le commissariat ou la gendarmerie la plus proche du lieu de stationnement. La mise en fourrière de votre véhicule répond à des motifs et une procédure. Consulter

PV Enlèvement

La personne compétente pour enlever votre véhicule procède aux actes suivants:
  • Désigne la fourrière dans laquelle votre véhicule est transféré.
  • Etablit une fiche descriptive du véhicule avant son enlèvement.
  • Si vous êtes présent, un double de la fiche descriptive vous est transmis.
  • Rédige un procès-verbal ou un rapport indiquant les motifs de la mise en fourrière. Consulter

Contestation - Remboursement

La notification de la décision de mise en fourrière mentionne les voies de recours notamment indique à qui adresser votre recours.
  • Au procureur de la République (par exemple, mise en fourrière pour stationnement gênant)
  • Au préfet (par exemple, mise en fourrière pour excès de vitesse). Consulter

Restitution - Destruction

Dès qu'un véhicule est en fourrière sa sortie ne peut se faire que via une restitution. Ce document est pompeusement appelé : Sortie définitive de fourrière. ATTENTION : Selon le mode de gestion de la fourrière, PUBLIQUE (tenue par des fonctionnaires de l'Etat) ou PRIVEE (tenue par des employés de sociétés privées), le personnel de la fourrière sera habilité ou non pour rédiger la restitution. Consulter

Bon à savoir ! Filière à responsabilité élargie du producteur (REP) ?

Principe de la filière REP

Selon le principe de pollueur-payeur inscrit dans la Charte de l’environnement, « toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu’elle cause à l’environnement ». Ainsi, les frais résultants des mesures de prévention, de réduction et de lutte contre la pollution doivent être pris en charge par le pollueur. Le principe de responsabilité élargie du producteur (REP) constitue l’une des traductions concrètes de ce principe général du droit de l’environnement, selon lequel les producteurs (c’est à dire les personnes responsables de la mise sur le marché de certains produits), peuvent être rendus responsables du financement et de l’organisation de la gestion des déchets issus de ces produits en fin de vie. Consulter

Les objectifs

À l’origine, ce principe de REP avait pour objectif de soulager les collectivités territoriales des coûts qu’entraine la gestion des déchets, et de transférer le financement du contribuable (impôts locaux) vers le consommateur, par le biais du paiement d’une éco-contribution. Par ailleurs, cela permet d’internaliser dans le prix de vente du produit les coûts de gestion de celui-ci une fois usagé, incitant les fabricants à écoconcevoir leurs produits (robustesse, réparabilité, caractère démontable, recyclabilité). Ces objectifs, et les missions qui en découlent, se voient élargis par la loi AGEC. Consulter

Véhicules Hors d’Usage

Les véhicules en fin de vie sont pris en charge par la filière des véhicules hors d’usage (VHU). Pour cela, les entreprises productrices participent au financement et à l’organisation de la fin de vie des véhicules qu’elles commercialisent. Dans la réglementation européenne, trois types de véhicules sont visés, à savoir : les véhicules particuliers, étant définis comme des véhicules ayant au moins quatre roues, les camionnettes avec un poids total autorisé en charge de moins de 3,5 tonnes, et les véhicules à moteur à trois roues. Cette définition européenne exclut donc les poids lourds, les motos, les cycles et les voiturettes. Consulter

Le financement

Pour financer le fonctionnement des REP, les producteurs ajoutent au prix de vente de leurs produits une éco-contribution. Elle permet de financer l’éco-organisme en charge de la fin de vie du produit, et reflète son coût de traitement. Celle-ci peut être parfois très faible, Cela s’explique par une valorisation possible des matières de certains produits. C’est le cas notamment de l’éco-contribution d’un smartphone qui est de l’ordre de 2 à 4 centimes sur une moyenne de prix de 280 euros (soit 0,007% du prix du produit). Ces éco-contributions sont toutefois amenées à prendre de plus en plus compte l’impact environnemental des produits. Consulter
Conditions d'utilisationDéclaration de confidentialitéCopyright 1998 - 2024 - lafourriere.com
Back To Top