Search
× Search
vendredi 1 juillet 2022

Actualités sur la fourrière automobiles, le dépannage-remorquage et la valorisation des VHU

Actualités sur la fourrière automobiles, le dépannage-remorquage, la valorisation des VHU (Véhicule Hors d'Usage), ainsi que la réparation automobile.

Actualités sur la fourrière automobiles, le dépannage-remorquage et la valorisation des VHU (Véhicule Hors d'Usage), ainsi que les garages de réparation automobile.

Rechercher une information !

Actualités - Informations

La prévision de croissance du PIB maintenue à 0,3 % pour le premier trimestre
administrateur Administrateur

La prévision de croissance du PIB maintenue à 0,3 % pour le premier trimestre

La prévision de croissance du PIB en France est maintenue à + 0,3 % pour le premier trimestre, après + 0,7 % au trimestre précédent, avec toutefois plus d'incertitude qu'à l'accoutumée, notamment pour mars, a annoncé l'Institut de la statistique et des études économiques (INSEE) ce mercredi sans donner de prévisions pour la suite de l'année.

"La guerre en Ukraine est un événement géopolitique porteur de conséquences économiques importantes, à court terme (en attisant l'inflation) comme à plus long terme (avec la réorganisation probable de certaines chaînes de valeur). Elle survient dans un contexte déjà marqué par de fortes tensions sur les prix, en lien avec le dynamisme de la reprise mondiale en sortie de crise sanitaire", a précisé l'INSEE dans sa note de conjoncture.

La guerre en Ukraine et les sanctions adoptées contre la Russie affectent l'économie française par trois chocs, un choc sur le prix de l'énergie et des matières premières, un choc d'incertitude et un choc sur le commerce extérieur, a précisé la note. "Le choc sur les prix de certaines importations peut par ailleurs se doubler d'un choc sur les volumes, avec le risque d'un accroissement des difficultés d'approvisionnement alors même que celles qui préexistaient, par exemple s'agissant des semi-conducteurs, ne semblent pas encore résorbées.

" La croissance devrait logiquement s'en ressentir dans les prochains mois, a averti l'INSEE, "si les prix d'importation de l'énergie observés début mars, certes très volatils, devaient se maintenir jusqu'à la fin de l'année, la perte d'activité associée pourrait être de près d'un point de PIB annuel pour l'économie française en 2022, relativement aux évolutions que l'on aurait pu attendre en l'absence de conflit.

" Dans sa prévision, les perspectives d'inflation pour les prochains mois sont également incertaines, s'agissant notamment de l'énergie, même si la "remise à la pompe" réduirait la hausse des prix des carburants. Les prix alimentaires pourraient être tirés à la hausse par les cours des matières premières, mais aussi à la suite des négociations commerciales entre producteurs et distributeurs. Le glissement annuel global des prix pourrait ainsi se situer autour de 4,5 % entre avril et juin.

Article précédent Fermeture du pont d'Aquitaine du 16 au 18 mars 2022
Article suivant Travaux A28 Bosrobert (27)
Imprimer
638 Noter cet article:
Pas de notation

Laissez un commentaire

Ce formulaire recueille votre nom, e-mail, adresse IP et contenu afin que nous puissions garder une trace des commentaires placés sur le site Web. Pour plus d'informations consultez notre Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation où vous obtiendrez plus d'informations sur où, comment et pourquoi nous stockons vos données.
Ajouter un commentaire
Conditions d'utilisationDéclaration de confidentialitéCopyright 1999 - 2022 - lafourriere.com
Back To Top